Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2006

L'écriture Onciale

Les Onciales et les Demi-Onciales

On dénombre beaucoup d’exemples grecs de cette ancienne écriture : et l’utilisation de l’alphabet Onciale se répandit dans l’Empire romain, alors que les écritures Romaines et Rustiques étaient encore utilisées. Cette nouvelle façon d’écrire permettait une économie de traits et plus de rapidité, mais elle restait cérémonieuse. Les Romains lui donnérent ce nom de « Uncial » de uncia, voulant dire pouce. L’étude des premiers manuscrits chrétiens montre que c’était la principale écriture du moment.

La main pour l’écriture Onciale est verticale et assurée. Les lettres sont pleines et rondes. Sa construction n’est pas compliquée, avec parfois une petite tendance pour les ascendantes et les descendantes. Le meilleur outil pour l’écriture Onciale est une plume large ou un pinceau de coupe carrée. La plume produit des lettres nettes, aux angles bien affûtés.

L’ancien style Onciale aux lettres très arrondies, se traçait à l’aide d’une plume tenue presque horizontale, avec une hauteur de lettres de trois à quatre largeurs de plume. Le style moderne plus ouvert, est exécuté avec une plume tenue entre 10° et 20° et d’une hauteur de cinq largeurs de plumes. Les empattements griffus se font en dessinant un trait anguleux suivi du trait vertical. Quelques lettres ont un fin délié qui permet de fermer la lettre. Le dessin demande de l’application. Les lettres doivent « respirer ».

Les commentaires sont fermés.