Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2009

Au tire-ligne.

Je me suis exercée à tracer des lettres à l'aide du tire-ligne (outil que l'on trouve en général dans sa boîte à compas). La largeur du trait se règle avec la molette fixée sur les lames. Toutes les encres sont utilisables, ici je me suis servie du brou de noix.

En tenant le tire-ligne verticalement on peut tracer des traits fins. En l'inclinant fortement on obtient des traits plus larges. Donc il faut s'exercer à modifier l'angle de cet outil par rapport au plan de travail. C'est tout un travail gestuel à accomplir en souplesse.

Tireligne.jpg

 

Tireligne0002.jpg

 

Tireligne0001.jpg

Commentaires

Epatée à nouveau je suis... j'ai pris ça dans mes mains une fois... euh... ben... il y a du boulot... Merci des trois exemplaires. Est-ce l'écartement qui produit cela ou juste la pression ?
C'est impressionnant comment le même outil peut donner de telles différences d'ambiance en fin de travail.

Écrit par : Véronique | 27/07/2009

Mais tu n'arrêtes pas !
Le tire-ligne n'est pas un instrument facile quoiqu'on en dise... Bravo!

Écrit par : Geneviève | 28/07/2009

Mais tu n'arrêtes pas !
Le tire-ligne n'est pas un instrument facile quoiqu'on en dise... Bravo!

Écrit par : Geneviève | 28/07/2009

Merci Véronique et Geneviève :-)
C'est l'inclinaison du tire-ligne par rapport à la feuille qui me permet principalement de varier les tracés.

Écrit par : Nigritelle | 28/07/2009

Effectivement, tu n'arrêtes pas! Et dire que ce sont les vacances!
Comme le disent Véronique et Geneviève, le travail au tire-ligne demande un travail assidu et ton travail résulte bien de tous tes exercices! Je préfère la compo du troisième exercice : les lettres se touchent mais ne s'enchevêtrent pas.

Isabelle

Écrit par : Isabelle Vernier | 05/08/2009

Les commentaires sont fermés.